¡Anda!

Mathias Malzieu: La mécanique du coeur

La mécanique du coeurTout au long de la lecture, je me demandais s’il s’agissait d’un livre risqué pour enfants ou un livre raté pour adultes. Évidemment, c’est ici que réside le charme du livre. Pourtant, quelque chose en moi n’était pas tout à fait convaincu. Serait-ce la prose un peu recherchée ou les comparaisons anachroniques (pour un livre situé en 1874, ça ne colle pas quand l’auteur vous sort le nom de Dalida, non?). De toute facon, l’idée du livre a son mérite: Edimbourg, 1874. Dans la nuit la plus glaciale du monde, Jack naît avec le coeur gelé. Pour y remédier, Docteur Madeleine, une sage-femme réputée pour venir en aide aux filles de joie, lui sauve la vie en remplaçant le coeur par une horloge dont le mécanisme doit être réglé tous les jours. Grandir avec un coeur qui fait tic tac n’est pas chose aisée, surtout que Jack doit éviter toute émotion forte (y compris l’amour) qui pourrait nuire à son horloge. Pourtant sa mécanique est mise à l’épreuve quand il croise le regard charmant d’une petite chanteuse andalouse . Malgré les multiples mises en garde de sa tante Madeline, le petit Jack court après son destin, sans savoir quelles en seraient les conséquences. Reste à voir s’il s’en sortirait indemne.

Certes, l’histoire fait rêver, mais je trouve que le message transcendant n’y est pas. Verdict: trop jovial, peu profond. Ça me rappelle les mots de Paul Valéry: “Il faut être léger comme l’oiseau, et non comme la plume”.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s