Cher Kosovo

KadareIsmail Kadaré: Il a fallu ce deuil pour se retrouver : journal de la guerre du Kosovo
Le Kosovo pleure. Le Kosovo est sous les décombres. Le Kosovo implore le monde. Sous le joug serbe, les kosovars se voient déracinés de leur terre, leurs maisons délabrées, leur honneur violé. Tout se déroule en 1999, sous les yeux de la communauté internationale qui est divisée entre les deux factions. S’agit-il du “berceau de la Serbie” ou de la terre des Albanais? De toute façon, est-ce qu’une animosité entre deux peuples pourrait justifier de commettre des crimes de guerres des plus atroces? Et même si le conflit est résolu après l’intervention de plusieurs parties internationales, qu’est-ce qui pourrait rendre les âmes de ceux qui ont péri écrasés sous la machine de guerre? Si les mots résonnent plus fort que les bombes, Ismail Kadaré s’y donne corps et âme pour défendre sa patrie, son peuple, tout en condamnant les transgressions commises par les siens contre la Serbie. Ce livre, en forme de journal intime, sert d’outil contre la guerre, pour la tolérance, pour un Kosovo libre mais surtout reconnu comme tel par ses voisins. Il a fallu ce deuil pour se retrouver, pour écrire une lettre d’amour au champ du merle.
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s